Territoire

Le débroussaillage d’automne en damier des dépendances routières

Saint-Brieuc
Aucun vote
Un gain en biodiversité et un maintien du rôle de corridor écologique

Porteur(se) de projet

Frédérique MORIN
référente gestion durable des dépendances routières
conseil départemental des cotes d'armor
Membres du projet
Anthony PETRA; Jean Philippe ROUILLIER; Sébastien CARRO; Anthony LORRE; Eric AUBRY

La problématique

L’érosion de la biodiversité des bords de routes est liée à l’intensité de leur gestion. Ces dépendances restent toutefois potentiellement riches lorsque l’entretien est différencié. Le damier, qui alterne des secteurs débroussaillés une année sur deux (sans dépenses supplémentaires) permet à la biodiversité de bénéficier d’une année complète pour réaliser son cycle biologique et ainsi laisser se reproduire la faune et la flore. L’effet corridor écologique est aussi maintenu toute l’année.

Un projet collaboratif

Cette technique émane de la rencontre de techniciens des routes et de naturalistes dont la volonté commune en 2019, fût d'expérimenter des techniques alternatives de gestion allant au delà du fauchage tardif. Les agents du secteur de Dinan ont suivi les recommandations des techniciens biodiversité de l'association COEUR Emeraude (porteuse du projet du PNR Vallée de la Rance) et modifier leurs pratiques. Un accompagnement technique, un suivi naturaliste (relevés floristiques et papillons de jour)et des sorties pédagogiques régulières ont ainsi été mise en place de 2019 à aujourd'hui. Une vidéo réalisée avec ces agents permet de vulgariser la technique auprès de leurs collègues des autres territoires du département des Cotes d'Armor.

Un projet performant

Extrait du rapport "inventaire des papillons de jour 2021": "bien que l'expérimentation soit à ses débuts, des résultats tangibles sont relevés: ainsi sur la RD166 (études antérieures en 2004 et 2018), une dynamique très favorable est enregistrée en 2021. Le nombre de papillons recensé est en augmentation de 250% par rapport à 2018. Certes cet accroissement n'est pas seulement dépendant des modes de gestion....cependant la répartition des principaux foyers de population, témoigne d'une attractivité évidente de certaines stations. Le développement de cette capacité d'accueil est sans contexte à mettre en corrélation avec le travail de terrain réalisé."

Un projet inspirant

Cette technique est déployée sur l'ensemble du département, elle a fait l'objet d'articles en interne, vers les costarmoricains...suis allée la présenter aux assises nationales de la biodiversité en 2021 mais aussi auprès de publics de techniciens et d'élus (voirie et/ou biodiversité - dont des demies journées de démonstration terrain) en Finistère, Morbihan, Manche, Ile et Vilaine...J'ai communiqué ce travail, suite à leur demande aux Métropole du Grand Lyon, de Rennes, aux universités de Caen et de Lorraine, aux CD d'Ariège, de la Meuse, de Dordogne....J'ai quelques retours de mise en place de cette technique sur d'autres territoires en Cotes d'Armor et au delà.

Vous aussi, mettez en valeur votre projet territorial

Ce que vous faites est beau et grand, faites le savoir et vous serez peut-être parmi les 15 lauréats à Paris en fin d’année.

Aucun commentaire

Autres projets remarquables

Territoire

Kit « MC-ASSIST » : Outiller la relation entre secours et victimes sourdes

Anthony PHILIPPE Service Départemental d'Incendie et de Secours du Calvados (SDIS14)
Territoire

La résilience territoriale dans le Département des Pyrénées-Orientales

Jordi CAMPREDON Département des Pyrénées-Orientales
Territoire

Escape Game Valence dans la Tempête

Noémie Gauduchon Ville de Valence